Les étapes de l’apprentissage « concentration ».

Les étapes de l’apprentissage « concentration ».

L’échec n’est qu’une étape de l’apprentissage, donc de la réussite.
Étape 1 Inconsciemment incompétent
Découverte:
C’est la période où nous ignorons que nous ne savons pas. Dans ces conditions, il est clair que l’acquisition de la compétence est impossible !
exemple : si je n’ai jamais entendu parler de la « concentration »,  je n’ai pas de raisons de vouloir m’y former.
Étape 2 Consciemment incompétent Acquisition des
compétences
C’est le moment où je réalise qu’il existe un domaine dans lequel je n’ai pas acquis la compétence. C’est souvent mal vécu : « je suis ignorant ! ».
Exemple : je réalise que je ne sais pas ce qu’est la « concentration », ou que je ne sais pas appliquer telle technique.
Le passage de l’étape 2 à l’étape 3 constitue le processus même de l’apprentissage. L’apprenant a besoin de savoir que ce processus demande du temps et des efforts conscients. Ce temps et ces efforts ne sont en aucun cas la preuve qu’il n’est pas à la hauteur.
Étape 3 Consciemment compétent Maîtrise Je sais ou je sais faire mais j’ai besoin de toute mon attention consciente. Cette étape est celle où les personnes disent : « c’est difficile ».
Exemple : j’applique une technique « concentration », avec les programmes de Cohérence cardiaque à portée de regard.
Étape 4 Inconsciemment compétent Si nécessité de
transmettre:
Je fais spontanément et facilement ce que j’ai à faire. Il me suffit de décider de l’objectif à atteindre et les moyens se présentent « tout seuls » à mon esprit.
Le savoir-faire est automatisé, il semble alors tout naturel.                                                                                                                      Une personne « naïve » pourra même s’étonner qu’une autre personne ne le possède pas, elle aussi, spontanément.
Exemple : je me concentre pour apprendre spontanément, sans même m’en apercevoir.

Comment améliorer les difficultés d’apprentissage?

 

De l’attention à la concentration, puis aux apprentissages!

  • Tout apprentissage passe obligatoirement par une attention.Les niveaux d'apprentissage concentration
  • Pour être attentif, il est nécessaire d’être dans une état émotionnel neutre et stable. Mais pour cela, il apprendra à gérer:
    • son stress.
    • ses difficultés d’équilibre commun à une immense majorité d’enfant ou l’adolescent ayant des troubles de l’attention ou des difficultés de concentration.
  • Quand cet état émotionnel neutre et stable est automatisé, l’enfant ou l’adolescent pourra concentrer à 100 % sur son nouvel apprentissage.

 

Les 3 parties de la personnalité en PNL

Mental/ Corps/ États internes: comment ces 3 parties interagissent?

Les Méta-états PNL: Mental-corps-états internes, Tridimensionnalité de la personne.

Notre personnalité est composée de 3 parties en perpétuelles interactions très rapides:

  • Mental: ce que je pense à l’instant T
  • États internes: les ressentis agréables, neutres ou désagréables au même instant T.
  • Corps, ce que la personne en face voit de moi. Quand la personne est stressée, ces muscles sont aussi stressés.

Ces 3 parties interagissent entre elles, en une fraction de secondes et sont influencés par l’environnement et l’entourage (réponse aux événements et aux expériences que nous rencontrons dans notre vie quotidienne).

Pour apprendre, il est nécessaire de se concentrer.
Pour se concentrer, il est nécessaire de stabiliser ces 3 parties.

Système nerveux autonome et  stabilité émotionnelle

Du système nerveux autonome à la stabilité émotionnelle

Le système nerveux autonome.

Balancier système nerveux autonomeNotre système nerveux autonome, qui régule toutes les fonctions physiologiques de notre corps est composé de 2 sous systèmes:

  • Système nerveux sympathique qui prépare l’organisme à l’action, et notre corps à la fuite ou au combat face à un stress. Il mobilise l’énergie et stimule les hormones d’adrénaline et cortisol.
  • Système nerveux parasympathique qui inhibe le système sympathique et favorise  régénération d’énergie, la détente et la relaxation.

Immuablement, comme ce balancier, ce système nerveux autonome s’équilibre entre ces 2 sous-systèmes, sympathique et parasympathique, entre mobilisation et restauration de l’énergie, l’un inhibant l’autre, pour adapter notre corps à l’environnement.

Plus l’amplitude de ce balancement est importante, plus vous développerez votre stabilité émotionnelle et plus vous gérez votre stress.

L’équilibre vertical et les difficultés de concentration et d’apprentissages

L’immense majorité des personnes ayant des difficultés de concentration et d’apprentissages ont également des difficultés d’équilibre.

Planche de stabilométriePlacé sur une planche de stabilométrie, il a été constaté que cette majorité de personnes ayant des difficultés de concentration, ont une surface d’équilibre vertical mesurée supérieure aux personnes de même âges n’ayant pas les difficultés.

Estime de soi, confiance en soi Annecy

Qu’est ce qui compose l’estime de soi?

les 4 composantes de l'estime de soiL’estime de soi, est composé de 4 parties:

  • Quelle confiance est ce que j’ai en moi?, partie elle même composée de:
    – Je me connecte à moi
    – Je sais comment je réagis?
  • Quelle image j’ai de moi?
  • Comment je m’aime?
  • Comment je m’accepte?

Chez l’enfant et l’adolescent, cette estime est trop souvent à un niveau très bas, ce qui amplifie son stress.

Les 2 facteurs qui perturbent l’estime de soi des adolescents

Quel niveau d'estime de soi a l'enfant ou l'ado?
Comment se perçoit l’enfant ou l’adolescent?

2 facteurs, dû  à leur croissance rapide, viennent aussi souvent perturber l’estime de soi chez l’adolescent:

  • Perte de repères proprioceptifs, ce qui peut les rendre maladroits, dans leurs gestes ou leur motricité.
  • Image d’eux mêmes négative du à une croissance parfois dysharmonieuse de leur corps

 

 

 

 

 

La neutralité de la stabilité émotionnelle

 

Roue des émotions de Genève (Klaus Scherer)

Quelque Roue des émotions de Genève Klaus Schererque soit l’émotion principale ou secondaire, elle n’est jamais neutre. Elle a toujours une connotation:

  • Soi désagréable ou agréable
  • Soi lié au système nerveux parasympathique (relaxation) ou lié au système nerveux sympathique (stress/ excitation ).

Pour apprendre, rester dans la neutralité de cette stabilité émotionnelle est fondamentale.

 

 

Calme, concentration, lâcher prise et stress

Calme concentration et stressVenue du monde du tir à l’arc, sport reconnue pour sa concentration, et héritant d’une grande partie d’observations tant, compétitives qu’en cabinet, combien de fois ai-je vu l’entraineur ou le parent, dire au sportif ou à l’enfant « concentres-toi, calme-toi » ?

Roue des émotions de Genève stressé AnnecyLa concentration et le calme (qui sont tributaires l’un de l’autre) ne sont pas innées, et comme tout apprentissage, ils s’acquièrent. Mieux, si vous dites à l’enfant, ado ou l’adulte, de mettre en application (exécuter une tache) quelque chose qu’ils n’ont pas appris, et ne savent donc pas comment mettre en application, cela augmente leur niveau de stress.

Également et très souvent, l’entourage demande à l’adulte ou l’ado, voir l’enfant, de lâcher-prise.
Comment fait cet adulte ou ado et encore plus l’enfant, s’il n’a pas appris?

  • Plus généralement, que se passe t’il chez un adulte qui n’a pas appris à faire quelque chose qu’on lui demande d’exécuter ?
  • Ce stress est multiplié chez l’enfant ou l’ado qui veut aussi et en plus faire plaisir à l’adulte.

L’état physiologique de la personne qui ne sait pas comment mettre en application est complétement différent de l’état physiologique nécessaire à un apprentissage, et l’apprentissage prendra beaucoup plus de temps.

Comme tout nouvel apprentissage scolaire, sportif ou autre, « se calmer et se concentrer » s’apprend.

Du lâcher-prise de l’attention, à la concentration et aux apprentissages

L’apprentissage de la concentration

Du lâcher-prise à l’environnent extérieur, à la focalisation

Comme tout apprentissage quel qu’il soit, cela commence par une prise de conscience.

Tous les enfants ayant des difficultés à se concentrer, ont des difficultés à se centrer, ce qui diminue les performances de l’apprentissage.

Mais l’équilibre vertical agit aussi sur les difficultés de concentration.Si l’enfant a un équilibre instable, la seule prise de conscience est souvent difficile voire impossible, et lui demande énormément d’efforts.

En rendant son équilibre de plus en plus stable, la seule prise de conscience devient facile et la concentration s’accentue.

Quand l’enfant aura automatisé cet équilibre vertical et la concentration, il pourra ensuite consacrer ses ressources aux nouveaux apprentissages.